PACEA — De la Préhistoire à l'Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA — De la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie. UMR 5199, Université de Bordeaux, CNRS.


Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

notre labex

Rechercher





Accueil du site > Animation scientifique > PACEA dans les médias

Alerte presse INEE - L’émergence des comportements modernes recule à nouveau

par Isabelle Esqurial - publié le

Des découvertes récentes ont montré qu’à partir d’environ 100 000 ans les cultures de plusieurs populations d’Afrique septentrionale et australe présentaient des caractères modernes (gravures abstraites, utilisation de colorants, objets de parure, technologies complexes pour le façonnages d’outils en pierre et en os, mastiques pour emmancher des pointes de sagaie). Il restait cependant à établir si ces innovations avaient des racines anciennes.

Une nouvelle étude, qui vient d’être publiée dans la prestigeuse revue Science, à laquelle a participé Francesco d’Errico, de l’UMR PACEA, recule considérablement l’émergence de certains de ces innovations. En se basant sur les résultats des nombreuses campagnes de fouille dans des sites localisés dans la formation d’Olorgesailie (Kenya), une équipe internationale, dirigée par Alison Brooks, a montré qu’entre 295 000 et 320 000 ans avant le présent les homininés qui on fréquenté ces sites produisaient des pointes en pierre modifiées pour être emmanchées, transportaient des roches aptes à la taille sur des distances de 25-60 km, chassaient de nombreuses espèces, y compris des petites proies, et collectaient et modifiaient des roches riches en fer, probablement pour en extraire de la poudre d’ocre. Les chercheurs s’appuient sur ces résultats pour étayer l’hypothèse que dès les premières phases du Middle Stone Age les ancêtres des hommes modernes avaient developpé des innovations clé et une cognition moderne.

Référence :

Alison S. Brooks, John E. Yellen Richard Potts, Anna K. Behrensmeyer, Alan L. Deino, David E. Leslie, Stanley Ambrose, Jeffrey Ferguson, Francesco d’Errico, Andrew M. Zipkin, Scott Whittaker, Jeffrey Post, Elizabeth G. Veatch, Kimberly Foecke, Jennifer B. Clark. Evidence for long-distance procurement and pigment use in the early Middle Stone Age of East Africa at 305-320,000 years ago, Science, 15 Mar 2018, eaao2646 (DOI : 10.1126/science.aao2646)

Légende

Formation de Olorgesailie (haut à gauche) et fouille en cours d’un site Middle Stone Age par l’équipe de Alison Brook (bas à gauche), roche riche en oxide de fer (haut à droite) portant des traces d’abrasion (bas à droite). Photos F. d’Errico

Contact : Francesco d’Errico (francesco.derrico@u-bordeaux.fr) ; tél. 0540002628

Voir en ligne : INEE