PACEA — De la Préhistoire à l'Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA — De la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie. UMR 5199, Université de Bordeaux, CNRS.


Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

notre labex

Rechercher





Accueil du site > Pages personnelles

BANKS William

Chargé de Recherche (CRCN), CNRS

Adjunct Research Associate, Biodiversity Institute, Univ. of Kansas

Contact : william.banks[at]u-bordeaux.fr

Tél : 05 40 00 28 40

Diplômes/Diplomas

2013 Habilitation à Diriger des Recherches, Univ. de Bordeaux 1.

2004 Ph.D. University of Kansas.

1996 M.A. University of Kansas

1992 B.A. University of Wyoming

Expertise

Un des objectifs affichés de l’archéologie préhistorique est de comprendre les relations entretenues par les populations humaines avec leur environnement. Étant donné que chaque culture préhistorique a opéré dans un cadre environnemental et que ce cadre a pu influencer sur ses adaptations culturelles, un de nos objectifs est de trouver des méthodes qui nous permettront de mieux comprendre, de façon précise et quantifiée, ce dialogue entre Culture et Environnement.

Plusieurs questions majeures demeurent toujours sans réponses. Par exemple, les changements climatiques abrupts que l’on observe en Europe au cours des Stades Isotopiques 3-2, ont-t-ils joué un rôle dans l’émergence et la disparition de certaines innovations culturelles ? Si oui, les innovations culturelles, émergent-t-elles pour permettre à une population d’occuper les mêmes territoires dans un moment de stress climatique ou sont-t-elles parmi des facteurs permettant l’exploitation de nouveaux territoires et des nouvelles ressources ?

Depuis quelques années, il est possible de mener des recherches sur une telle problématique d’une part grâce à l’élaboration par les sciences de l’écologie et de la biodiversité de puissantes méthodes de prédiction de niches écologiques et d’autre part à travers des données climatiques à haute-résolution, la création de base de données archéologiques géo-référencées et l’amélioration des méthodes de datation. Cette approche, qui a pour objectif de reconstituer les dynamiques d’adaptation culturelle et leurs relations avec l’écologie, est nommée « Eco-Cultural Niche Modeling ».

Project Involvement/Participation à des Projets

  • GravettoNiches - Analyse de trajectoires culturelles au cours du Gravettien en France : Croisement d’analyses de technologies lithiques et de dynamiques de niches écologiques. Projet Région Nouvelle-Aquitaine, Université de Bordeaux (Project Leader/Porteur du Projet)
  • HADoC - Human Ancestors Dispersal : the role of Climate. Projet ANR (G. RAMSTEIN, dir.). Je suis responsable de l’Axe 3 : Modélisation de Niches.
  • IMPACT - The impact of Heinrich Stadials 3 and 2 on Paleolithic settlement in France : a multidisciplinary study. LaScArBx, Labex, Université de Bordeaux (Project Leader/Porteur du Projet)
  • Working Group 2 : Statistics and Modeling/Groupe de Travail 2 : Statistiques et Modélisation, du CAI-RN (Compétences Archéométriques Interdisciplinaires-Réseau National), CNRS.

All Publications/Citations : Google Scholar

Recent Publications

Backwell L.R., d’Errico F., Banks W.E., de la Peña P., Sievers C., Stratford D., Lennox S.J., Wojcieszak M., Bordy E.M., Bradfield J., Wadley L. (2018). New Excavations at Border Cave, KwaZulu-Natal, South Africa. Journal of Field Archaeology 43, 417–436.

d’Errico F., Banks W.E. (2017). Reply to Read : Middle Stone Age cultural variability and the risk hypothesis. Proceedings of the National Academy of Sciences 1114(49), E10509.

d’Errico F., Banks W.E., Warren D.L., Sgubin G., van Niekerk K., Henshilwood C., Daniau A.-L., Sánchez Goñi M.F. (2017). Identifying Early Modern Human ecological niche expansions and associated cultural dynamics in the South African Middle Stone Age. Proceedings of the National Academy of Sciences 114, 7869–7876.

Banks W.E. (2017). The Application of Ecological Niche Modeling Methods to Archaeological Data in Order to Examine Culture-Environment Relationships and Cultural Trajectories. Quaternaire 28, 271–276.

Banks W.E. (2017). Approaching Estimations of the Realized Eco-Cultural Niche : The Potential of Archaeological Faunal Remains for Taking Biotic Interactions into Consideration. In Brugal J.P. (Ed.), TaphonomieS. Editions des archives contemporaines, Collection Sciences Archéologiques, Paris, pp. 498–507.

Banks W.E., d’Errico F. (2017). Adaptation et Evolution. In Euzen A., Laville B., Thiébault S (Eds), L’Adaptation au Changement Climatique : Une Question de Sociétés. CNRS Editions, Paris, pp. 71–75.

Sanchez Goñi M.F., Ortu E., Banks W.E., Giraudeau J., Leroyer C., Hanquiez V. (2016). The expansion of Central and Northern European Neolithic populations was associated with a multi-century warm winter and wetter climate. The Holocene 26, 1188-1199.

d’Errico F., Banks W.E. (2015). The Archaeology of Teaching : a conceptual framework. Cambridge Archaeological Journal 25, 859–866.

Banks W.E. (2015). The use of Bayesian methods to better correlate Paleolithic archaeological cultures with millennial-scale climatic variability. World Archaeology 47, 585–600.

Zilhão J., Banks W.E., d’Errico F., Gioia P. (2015). Analysis of Site Formation and Assemblage Integrity Does Not Support Attribution of the Uluzzian to Modern Humans at Grotta del Cavallo. PLoS ONE 10(7), e0131181.

d’Errico F., Banks W.E. (2015). Tephra studies and the reconstruction of Middle-to-Upper Palaeolithic cultural trajectories. Quaternary Science Reviews 118, 182-193.