PACEA — De la Préhistoire à l'Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA — De la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie. UMR 5199, Université de Bordeaux, CNRS.


Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

notre labex

Rechercher




Accueil du site > Présentation

Présentation générale

par Catherine Morel-Chevillet, Frédéric Santos - publié le , mis à jour le

De la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA est une unité mixte de recherche rattachée au CNRS, à l’université de Bordeaux et au Ministère de la Culture et de la Communication. Elle est associée à l’INRAP par convention-cadre. Elle accueille également du personnel de l’EPHE.

Les recherches s’inscrivent dans des thèmes et des axes méthodologiques adossés à des plateformes techniques. Les questionnements scientifiques qui animent les recherches de l’unité sont traités au sein de trois thèmes, transversaux et pluridisciplinaires :

  • De la diversité biologique à la bioarchéologie (resp. D. Cochard, C. Knüsel)
  • Archéologie de la mort, des rites et des symboles (resp. J. Jaubert, S. Rottier)
  • Milieux, peuplements, modes de vie (resp. I. Crevecoeur, M. Langlais)

Quatre axes méthodologiques réunissent les compétences analytiques sur lesquelles l’unité est aujourd’hui en pointe. Le développement de ces compétences est lié d’une part à des équipements ultra-performants dans les domaines de l’imagerie, la paléogénétique, la caractérisation des sédiments et archéomatériaux mais aussi et surtout à des développements méthodologiques innovants. Ces axes sont :

Au sein du campus universitaire de Bordeaux, PACEA développe des relations privilégiées avec les unités IRAMAT (équipe CRP2A) et AUSONIUS, dans le cadre du Labex LaScArBx (coord. V. Fromentin) et de la Fédération des Sciences Archéologiques de Bordeaux (coord. B. Maureille) dont l’unité est actrice.

Au 1er janvier 2016, l’unité PACEA compte 28 chercheurs (dont 5 émérites), 14 enseignants-chercheurs, 21 ingénieurs et techniciens, 21 agents INRAP et collectivités territoriales, 24 doctorants, 12 contractuels chercheurs, ingénieurs ou techniciens, soit un effectif total de 120 agents.
52 collaborateurs bénévoles participent également à l’activité scientifique de l’unité.