PACEA — De la Préhistoire à l'Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie.

PACEA — De la Préhistoire à l’Actuel : Culture, Environnement et Anthropologie. UMR 5199, Université de Bordeaux, CNRS.


Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

notre labex

Rechercher




Accueil du site > Axes méthodologiques

Taphonomie : du site à la préservation

par Frédéric Santos, Patrice Courtaud - publié le

Cet axe qui concerne les aspects relatifs à l’évolution de la biosphère à la lithosphère, associe la plupart des disciplines explorées dans notre unité. La diversité des supports d’étude comme celle des approches est l’une des spécificités du laboratoire.

Responsables : Patrice Courtaud et Catherine Ferrier

Cet axe s’inscrit pleinement dans la transversalité des deux équipes actuelles. En ce sens, il ne s’en tiendra pas uniquement à l’évolution de la biosphère à la lithosphère, mais s’élargira à la plupart des disciplines explorées dans notre unité. La diversité des supports d’étude comme celle des approches est l’une des spécificités de l’unité. Cet axe fédérateur s’inscrit dans une diachronie élargie, des temps les plus anciens aux périodes les plus récentes.

Photo de la sépulture mésolithique de Campu Stefanu (Corse du Sud).
Photo P. Courtaud
Expérimentation de feu dans la carrière souterraine de Lugasson (Gironde).
Projet LaScArBx IThEM. Photo C. Ferrier.

Il s’appuiera sur des projets en cours (projets Labex NéMo, Région Aquitaine CEGO et PHYT, PCR Cussac…) et bien évidement sur de nombreuses opérations de terrain. Les aspects méthodologiques seront particulièrement développés (méthodes d’exploration archéologique et d’interprétation des informations taphonomiques). Les aspects patrimoniaux seront pris en compte, d’où une attention toute particulière pour les questions liées à la préservation in situ et dans les structures de conservation. Le développement de cet axe implique d’étroites relations avec les plateformes techniques d’imagerie et de caractérisation physico-chimique des matériaux.

L’approche taphonomique interagit avec le thème " De la diversité biologique à la bioarchéologie " en contribuant à la compréhension des phénomènes qui interviennent lors de la décomposition du cadavre, qu’il soit humain ou animal. Des expérimentations sur l’animal peuvent être envisagées. Elle a toute sa place au sein du thème " Archéologie de la mort, des rites et des symboles " pour contribuer à la distinction entre ce qui relève de l’action humaine volontaire et des agents naturels. Pour le thème " Milieux, peuplements, modes de vie ", c’est principalement les travaux qui porteront sur les modes de vie qui intéresseront cet axe.

Crâne d’époque méroïtique (Aksha, Soudan).
Le pariétal et l’occipital sont sévèrement altérés par l’action de termites souterrains. Collections du laboratoire d’anthropologie du MNHN, Paris, MNHN-HA-25093. Photo E. Hanus 2013.
Phalanges de mouton semi-digérées trouvées dans des fèces de Loup
Projet LaScArBx TeHoTeCa. Photo J.-B. Mallye.

**Projets en relation avec l’axe

  • Région Aquitaine PHYT et CarMoThaP
  • ANR Gravett’os
  • PCR Cussac
  • Projets LaScArBx : IThEM, NemO, TeHoTeCa